Catégories
Marcophilie

Timbres perforés de charente maritime

Un timbre perforé est un timbre-poste ou un timbre fiscal marqué de signes distinctifs formés de lettres, de chiffres ou de symboles…

… obtenus au moyen d’une presse à perforer munie d’aiguilles perforant simultanément plusieurs timbres. En majorité, ce sont les initiales des entreprises qui ont été utilisées. Ce procédé avait pour but de réduire le
vol de timbres-poste dans les entreprises.


Inventé par les anglais dans les années 1860, la perforation des timbres a d’abord été interdite en France avant d’être autorisée en novembre 1875 à condition que ces marques ne dépassent pas un tiers de la superficie des timbres et qu’elles n’altèrent pas les chiffres de la valeur. L’utilisation de timbres perforés diminua à partir de la
seconde guerre mondiale et l’administration finit par en interdire l’usage à compter du 21 janvier 1955.


La presse à perforer de la firme Barthélemy et Bernard à Paris permettait de perforer 10 à 15 timbres à la fois. On pouvait superposer 3 bandes de timbres. Tous les timbres étaient perforés dans le même sens et à l’endroit.

La presse à perforer Mathias Sitter à Colmar  pouvait perforer 5 timbres simultanément. En présentant les timbres pliés en accordéon sous la presse on obtenait 8 positions de perforations possibles


Quelques exemples perforations obtenues après pliage avec la presse Mathias Sitter

En Charente Maritime les entreprises qui ont utilisé des machines à perforer  sont peu nombreuses, ce qui s’explique en partie par la faible industrialisation du département. Les principaux utilisateurs de timbres perforés sont le Crédit Lyonnais  (lettres CL, agences de La Rochelle, Saintes, Surgères, Jonzac) et le comptoir National d’Escompte de Paris (C.N ou C.N. agences de la Rochelle, Saintes, Rochefort, St Jean d’Angély, Le Château d’Oléron, La Tremblade).

Crédit Lyonnais, Saintes 1918
comptoir National d’escompte de Paris, Saintes 1954

Les autres utilisateurs de timbres perforés en Charente maritime sont :

Ferdinand Bert  (FB) quincailler à Rochefort, Girard et Cie (G.C) Fabricant de cognac et courtage maritime à Tonnay Charente, Worms (W) importateur de charbon anglais à Tonnay Charente,  Oscar Dahl (O.D) armateur, pêcheries de l’atlantique à La Rochelle, D’Orbigny et Faustin (OF) transporteur maritime, Banque Dalmont-Connoué (DC) banque locale à Saintes.

Implantée à Saintes et possédant une succursale à Saujon, la Banque Dalmont-Connué, antérieurement Banque Gustave Auger était une banque familiale qui avait comme principaux clients les notables locaux. Tout comme la Banque Daviaud à Rochefort, elle dû intégrer un consorsium bancaire regroupant les petites banques locales et familiales pour faire face aux géants de la profession. La période d’utilisation de timbres perforés par cette banque est connue de 1911 à 1922, mais il est toujours possible que ces dates puissent être améliorées.

Banque Dalmont Connoué, Saintes 1911